À quel vitesse le web oublie ?

De plus en plus le web fait partie de notre mémoire collective. En effet, lors de la recherche d’informations on a tendance à traiter le web tel un pair spécialiste d’un domaine et pouvant répondre à nos questions. La mémoire collective a tendance à changer avec le temps, par exemple on oublie les plus anciens présidents.

Je me suis donc posé la question « À quel vitesse le web oublie ? ». Pour pouvoir répondre à cette question j’ai considéré qu’une génération de site web correspond aux sites web crées sur une année et choisi que l’oubli est total dès que moins de 12,5% (pour simplifier le calcul XD) des sites web d’une génération sont encore accessible.
J’ai trouvé très peu d’informations sur la disparition de sites et aucune sur la façon donc pour les sites web d’une génération évolue dans le temps. J’ai donc tenté de savoir au bout de combien de temps la moitié des sites web d’une génération disparaissent. Pour l’évolution j’ai considéré que les sites web ont une demi-vie.

D’après une interview sur le site « le journal du net » la durée de vie moyenne/demi vie d’un blog serait de plus de 3 ans:
« Olivier Creiche, représentant de TypePad en France, affirme lui aussi que la durée de vie moyenne d’un blog s’allonge. « Elle est supérieure à trois ans chez nos clients », indique-t-il. »

Netcraft fait des statistiques sur le nombre de site web existant dans le monde. Sur le graphique « Total number of websites (linear scale) » on peut voir que les « Active sites » passent de 191 417 728 à 184 156 064 de novembre à décembre 2013. En supposant que cette perte de sites web représente uniquement celle d’une génération on arrive à une demi-vie de 13 mois que l’on va simplifier en un an.

La durée qu’il faudrait pour que les sites web d’une génération soient oubliés prendrait donc de trois à neuf ans.

Si quelqu’un a de meilleures sources que celles données dans l’article je suis preneur.

À quel vitesse le web oublie ? par La Réponse est 42 est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Partage à l'identique 4.0.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Vassili dit :

    Personnellement je fait très souvent des recherches au sujets de jeux PC de la période 1996-2005, et je doit dire que bien souvent sur tous les forums ou autre sites que je visite à ce sujet, 90% des liens écrits avant 2010 sont morts, qu’il s’agisse de forums.hebergeurs, de sites.perso ou même de page.grossitedejeuvideo. Les patchs des jeux sont généralement presque impossible à trouver car les serveurs n’existent plus ou ont supprimés les fichiers.
    En ce qui concerne d’autres sujets, je constate un peu la même chose, il n’est pas rare qu’un contenu écrit avant 2005 sur un gros site centralisateur ne soit plus présent sur un site de nos jours, et il est très rare que les liens soit encore actifs; seul les sites personnels perdurent car ceux qui les font se sentent concernés par ce qu’il y a sur leur site.

    La mode anti-internet tend à dire qu’internet n’oublie jamais rien, et qu’il faut écrire des lois pour le droit à l’oubli (visant à supprimer toute vérité gênante), mais c’est faux, ce que les gens appellent internet, qui est enfaite un conglomérats de serveurs minitels2.0, oublie régulièrement tout ce qui dépassent quelques années. Si on regarde du coté du réseau des réseaux, on constate que l’on trouve beaucoup plus facilement du contenu datant de 10-15 voire 20 ans (cela s’explique aussi par le fait qu’à l’époque seul les passionnés (et les chercheurs) faisaient internet, les grosses sociétés politiquo-commerciales ne s’occupait pas encore de s’en servir puis de le détruire).

  2. Astyan dit :

    J’ai trouvé d’autres statistiques globalement intéressantes:
    http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2008/10/ltat-de-la-blog.html
    http://technorati.com/state-of-the-blogosphere-2010/
    http://technorati.com/state-of-the-blogosphere-2011/

    Les statistiques sont générales mais on peut retrouver des statistiques sur la durée depuis laquelle des blogueurs sont actifs. Cependant il est difficile de trouver une demi-vie vue que c’est des pourcentages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *