Faire de la nourriture pour perruches ou perroquets #2 : les graines germées

Les graines germées contiennent plus de vitamines, d’enzymes, de protéines et sont moins grasses que les graines sèches. Il est donc bon pour la santé de vos perruches et perroquets de leur en fournir. Faire germer des graines est simple. Cependant, il faut faire preuve d’un peu de prudence car nos oiseaux sont sensibles aux moisissures qui peuvent se développer.

Quelques aspects à prendre en compte

La durée de germination varie en fonction de l’espèce concernée, mais, dans tous les cas, le processus de germination commence très vite (en moins d’une journée). Ainsi, au bout d’une journée la composition des graines a déjà commencé à changer même si vous ne pouvez pas distinguer de changements à l’œil nu.

Plus vous augmentez la durée de germination (dans une limite raisonnable de 4/5 jours), plus la composition des graines change (augmentation du nombre de vitamines, enzymes, protéines et diminution du nombre de lipides), mais, en contrepartie, vous augmentez le risque de voir de la moisissure apparaître.

Les graines du commerce germent (oui la rumeur comme quoi le processus de stérilisation thermique tue les graines est fausse). Cependant, il faut éviter de faire germer les mélanges de graines avec des extrudés, ces derniers vont se dissoudre dans l’eau et pourront servir de nourriture à la moisissure. Dans une moindre mesure, si vous le pouvez, évitez les mélanges de graines contenant du blé (problème similaire, car l’enveloppe est souvent enlevée de façon brutale en endommageant le germe ou le laissant quasi nu avant le processus de stérilisation).

La majorité des moisissures se repèrent facilement à l’odeur.

Certaines graines (comme le lin) produisent du mucilage (une substance ressemblant à de la gélatine). Celui-ci empêche la germination. Si vous faites germer un mélange de graines, il faut donc faire attention à ne pas avoir trop de graines produisant du mucilage. Dans la composition de graines que j’utilise (qui est un mélange pour petites perruches proposé par quasiment toutes les animaleries et marques) il y a ~5 % de lin et, même si j’ai du mucilage, celui-ci a rarement été en quantité suffisante pour empêcher la germination (sauf très localement).

Chaque espèce produit une quantité variable et différents types de vitamines, d’enzymes ou de protéines. Il peut être avantageux, si vous avez les connaissances pour, de créer votre propre composition. Cependant, utiliser un mélange de graines du commerce et les faire germer est déjà une amélioration conséquente par rapport à un régime aux graines sèches.

Comment faire germer des graines ?

Le matériel

Il est possible d’acheter des germoirs, mais ces derniers coûtent cher et je ne sais pas s’ils sont pertinents pour faire de la germination “continue”.
Dans un article futur je m’exprimerais sur la pertinence de l’utilisation d’un germoir à étage pour nos graines en pratiquant la germination “continue”. En effet, j’en ai acheté un, il y a peu, en dépit du prix exorbitant pour 4 morceaux de plastique, car j’espère que ce dernier me permettra de gagner du temps et de réduire le risque de développement des moisissures. Cependant, pour l’utilisation que je compte en faire, j’ai des doutes sur ces deux points.

Bref, pas la peine de vous ruiner, je vais présenter ici la méthode que j’utilise depuis toujours. Pour celle-ci vous avez besoin :
– de plusieurs contenants (autant que de jours de germination prévus si vous souhaitez faire une gamelle par jour) avec un fond plat et un couvercle (bac de glace, pot de confiture, bocal, etc.)
– d’une passoire

C’est tout 😉
Avant de passer au protocole il faut perforer les couvercles. Ceci a pour but de permettre la circulation de l’air afin de diminuer le risque de moisissure.

Protocole

Exemple de germination sur 72 h.

Le protocole peut être utilisé sur 48 h ou plus. Si vous souhaitez faire de la germination très courte (24 h ou moins) alors suivez uniquement les étapes du « Premier jour » et du « Dernier jour ».

Premier jour

  • Nettoyez le contenant avec un produit désinfectant non toxique pour les oiseaux.
  • Rincez abondamment le conteneur.
  • Rincez les graines dans la passoire.
  • Déposez les graines au fond du conteneur.
  • Versez suffisamment d’eau pour les noyer.
  • Fermez le contenant.
  • Placez le contenant dans un endroit sombre si celui-ci n’est pas opaque.

Cette étape s’appelle le trempage. Il n’est pas nécessaire de la faire durer 24 h, au bout d’une demi-journée vous pouvez, si vous le souhaitez, passer à l’étape suivante.

Jours suivants

Version sécuritaire:

  • Versez les graines dans la passoire.
  • Rincez le contenant (nettoyez-le avec un produit désinfectant non toxique si besoin).
  • Rincez abondamment les graines.
  • Replacez les graines dans le contenant (sans les noyer). La fine pellicule d’eau va augmenter l’humidité du conteneur et favoriser la germination.
  • Refermez le contenant.
  • Placez le contenant dans un endroit sombre si celui-ci n’est pas opaque.

Version moins sécuritaire, mais plus rapide :

  • Complétez le contenant avec de l’eau.
  • Refermez le contenant.
  • Secouez pour rincer
  • Égouttez à l’aide des trous du couvercle.
  • Placez le conteneur dans un endroit sombre si celui-ci n’est pas opaque

Dernier jour

  • Versez les graines dans la passoire.
  • Rincez abondamment les graines.
  • Versez les graines dans la mangeoire.
  • Retournez au jour 1

 

C’était pas bien compliqué, non ?

Faire de la nourriture pour perruches ou perroquets #2 : les graines germées par La Réponse est 42 est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Partage à l'identique 4.0.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *