Un réseau social libre, décentralisé et interpolable. C’est possible ?

Les projets de réseaux sociaux libres, décentralisés et qui se veulent interpolables se multiplient, cependant le plus souvent ils développent leurs propres protocoles.
Même si la qualité est bonne le fait est qu’ils n’ont pas la force, faute d’utilisateurs et de moyens financiers, d’imposer leurs protocoles en tant que standard.
L’autre problème, à mon humble avis est la population ciblée par la majorité de ces réseaux sociaux : les utilisateurs lambda. Ces mêmes utilisateurs qui sont déjà sur facebook et consort, car tout le monde y est. Viser, par exemple, les libristes pourraient déjà donner une base d’utilisateurs fidèles.

Par moment j’ai l’impression d’utiliser une sorte de réseau social malgré le fait que j’utilise plusieurs projets libre. La majorité de ceux que j’utilise existe déjà depuis un moment, ce n’est pas parfait, mais ça marche.

S’il y a un réseau social libre et décentralisé du futur celui-ci pourrait bien se baser sur des standards d’hier et d’aujourd’hui tout en proposant une interface unifiée et non sur une meilleure conception.

Les technologies utilisées

Les emails

Les emails restent un moyen de communication privilégié. Ce réseau social devrait donc contenir à la fois un serveur mail et un client multicompte. Intégrer ainsi les adresses emails de l’utilisateur lui offrirait une interface unique telle que dans Thunderbird ou d’autres clients lourds.

XMPP

XMPP n’est pas très utilisé cependant il y a beaucoup de services qui proposent de créer un compte XMPP et énormément de logiciels de messagerie qui l’utilisent. Avoir un client et un serveur XMPP est probablement le meilleur choix possible pour la communication instantanée par écrit voire pour l’audio et la vidéo dans un futur proche.

SIP

Un compte SIP est fourni par de plus en plus de FAI et la majorité possèdent un téléphone portable donc le supporter pour les conversations vocales voir les SMS pourrait être intéressant.

Un blog

Une fonctionnalité majeure des réseaux sociaux est de proposer une page personnelle sur laquelle poster. Les posts sur cette page ont la particularité d’avoir des droits de lecture. Pour simuler ce fonctionnement il suffit d’avoir un système d’authentification automatisée.

Un agrégateur de flux RSS

Les flux RSS sont nécessaires pour ne pas avoir à visiter toutes les pages personnelles de ses contacts (authentification automatique pour génération du flux RSS pour la personne authentifiée). De plus les flux RSS sont encore largement présents sur sites web même si les utilisateurs s’en détournent. Avec le support des flux RSS les sites web n’auraient pas besoin de rajouter un nouveau bouton et dès le départ le réseau social serait supporté.

CardDAV

On a plein d’outils de communication, mais il manquait encore un moyen de synchroniser toutes les informations sur les contacts (noms, emails, compte XMPP, blog, etc.), CardDAV permet de le faire.

Les torrents

Les torrents serviraient pour le partage de fichier. De plus cela évolue dans le bon sens avec BitTorrent Sync même s’il faudrait réécrire un protocole similaire, car BitTorrent Sync est non libre. Le même système pourrait éventuellement servir à offrir un cloud privé à l’utilisateur.

Des extensions

Il suffit de rajouter un système d’extensions pour que l’utilisateur puisse avoir ce qu’il désire. Il n’y a pas vraiment de limite on peut imaginer chiffrer les communications, un outil de travail collaboratif, gPass, etc.

Les problèmes techniques

En général, les réseaux sociaux proposent une recherche par nom pour trouver ses contacts. Ici ce n’est pas possible à moins de faire un moteur de recherche centralisé pour ce réseau social.
Il faut également créer toute une sur-couche :
-la façon dont fonctionnera la demande d’ajout de contact (on peut imaginer un email à une adresse email spéciale de type reseausocial@sousdomaine.domaine et un traitement automatique à la réception).
-Choisir le bon moyen de communication sans que l’utilisateur ait forcement besoin de choisir s’il utilise les mails, XMPP, SIP, ou faire un commentaire.
-le fonctionnement du système de droit.
-etc.

 

Il est probable que si un tel réseau social se développe il sera au moins utilisé en complément par certaines personnes, car son intérêt n’est pas uniquement d’être un réseau social mais d’offrir à l’utilisateur des fonctionnalités qu’il pourrait rechercher grâce à sa compatibilité avec l’existant.

Un réseau social libre, décentralisé et interpolable. C’est possible ? par La Réponse est 42 est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Partage à l'identique 4.0.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

    • Astyan dit :

      Merci de votre commentaire,
      Certain réseaux sociaux sont libre et décentralisé comme Diaspora, SàT ou movim qui me semble être plus prometteurs.
      Cependant, je ne les utilise pas car ils ne permettent pas tout ce que j’ai détaillé dans l’article.
      Suite à votre commentaire je suis allé voir Diaspora pour être bien sûr qu’il ne contient pas une seule des fonctionnalités qui m’intéresseraient et c’est malheureusement le cas. Cependant, je suis content que vous ayez trouvé un réseau social libre qui vous plaît.

  1. Bertrand dit :

    Je commente cet ancien post car diaspora utilise maintenant un peu XMPP (las seulement pour les messages instantanés). Diaspora semble être en train d’évoluer, on pourrait imaginer une base d’utilisateurs non pas centralisée mais distribuée, comme c’est à la mode pourquoi pas sur le principe des blockchains pour assurer à la fois l’identité tout en garantissant l’anonymat si l’utilisateur le désire. Je crois que la roadmap intégre la notion de groupes qui peuvent remplacer les BBS ou forum, et qu’il existe des solutions pour intégrer des flux RSS sur diaspora. Je crois que c’est le réseau social alternatif et libre qui a le plus de visibilité actuellement, il évolue (lentement) mais des choses pourraient se préciser et se redéfinir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *